(Si vous trouvez que notre titre est nul, sachez que c’est précisément pour cette raison qu’on l’a choisi)

Quelle belle journée, à peine gâchée par le nul des mecs la veille : il fait beau, il fait bon, ♫ la vie coule comme une chanson ♫, qu’est-ce qu’elles sont cons ces paroles, heureusement que la chorégraphie sauve le truc. N’empêche qu’on a vraiment une belle arrière-saison depuis 3 jours. Et mon brave chat, dénommé Charlie, fête même ses 10 ans ! Regardez ça : j’ai essayé de lui faire souffler une bougie-Schtroumpf, mais seule sa pâtée l’intéressait. Être né le même jour que Bob Senoussi, Christophe Pignol et Jean-Louis Valois, c’est beau !

1

Bon, sinon, c’est la 6e journée du championnat de France féminin, et le LOSC reçoit Marseille. Les tribunes sont plus garnies qu’à l’accoutumée : normal, puisqu’habituellement, les filles jouent sur l’annexe : le stade est donc vide. Cette fois, le match se déroule au Stadium Nord, c’est une première pour les filles ; et pour les spectateurs aussi, pour qui être assis n’est pas un confort excessif, du moins pour 8€. Mais plus sérieusement, il y a tout de même plus de monde que lors des précédents matches. Le club a pas mal communiqué sur cette affiche, et de nombreuses invitations ont été distribuées. Avec la quinzaine de Marseillais, dont 2 enfants en bas âge dont on plaint le contexte éducatif, on doit être un bon millier. Anne-Sophie Roquette, pionnière dans la féminisation du foot à Lille, est présente à l’animation. Pourquoi tant d’égards ? Parce que le trophée de championnes de D2 est remis officiellement aux joueuses via leur capitaine, Maud Coutereels : en hommage à notre défenseuse Belge, il est possible d’acheter des frites à l’entrée, en plein après-midi : vive le sport ! Il paraît même que le match est retransmis sur Eurosport 2, en duplex avec le match de Lyon : on s’en fout, on n’a pas Eurosport 2, et même si on l’avait, on viendrait sur place tellement qu’on supporte nos joueuses.

 2

L’équipe reste sur une victoire arrachée à la dernière minute à Fleury. Ouf, parce que ce début de saison était très bielsesque : une superbe victoire pour la première journée, puis 2 défaites à l’extérieur, avant un nul décevant contre Albi. Il était temps de redémarrer !

Lors de l’annonce de la composition des équipes, Anne-Sophie Roquette salue Stéphane Coque, passé par le LOSC dans sa jeunesse, et désormais entraîneur des gardiennes de l’OM. Pour ce qui concerne les Lilloises, Floriane Azem retrouve le but : Elisa Launay, nouvellement sélectionnée en équipe de France A, victime d’une mésaventure la veille, est ménagée par précaution. Mais nous préférons dire que c’est à la capacité à laisser une internationale sur le banc qu’on mesure que le LOSC est un grand club ! Julie Pasquereau s’est blessée la semaine dernière : Silke Demeyere la remplace ; Ludivine Bultel, que l’on n’avait pas encore vue cette année, est de retour ; et par rapport aux deux derniers matches, Héloïse Mansuy est préférée à Jennifer Bouchenna comme arrière droite. Le dernier LOSC/OM au Stadium, ça a fait 3-2 : voilà qui est de bon augure.

 3Réaction du couple royal Belge à l’annonce de la titularisation de Silke Demeyere

 
Au niveau de la compo, ça donne à peu près ça :

 4

On précise bien « à peu près », parce que pour ce qui concerne le milieu de terrain, on n’a pas compris grand chose durant la première demi-heure. Entre Lernon, Demeyere et Bultel, on s’est souvent marché dessus, et difficile de dire si les changements de poste étaient des permutations tactiques ou un manque d’organisation général, avec parfois Bultel juste devant la défense, ou Silke parmi les plus offensives quand l’adversaire avait le ballon. Tout ça pendant que Saïdi a l’air de se morfondre sur son côté gauche. Bref, la première mi-temps a été très laborieuse, et ça devient une mauvaise habitude d’avoir le sentiment de ne jouer qu’une période sur deux.

22547007_10155787317404246_754521523_oQuelque chose nous dit que la MEL cherche à se faire connaître.

Le détail :

37e seconde : tacle de Silke Demeyere, sanctionné par l’arbitre. Quel scandale ! Le complot anti-Demeyere, on en parle ?
5e : dans les tribunes, la famille Dolignon produit à elle seule environ 90% des décibels du stade. 5% sont assurés par la famille Bauduin. 3% par Didier, qui axe principalement ses interventions sur l’arbitre. Les autres spectateurs ne sont pas très impliqués.
11e : frappe de 30 mètres fort ambitieuse de Bultel, contrée par une marseillaise aux 18 mètres.
15e : la semi-crise cardiaque. Silke percute une adversaire. Les deux joueuses restent au sol, touchées au visage. Mais plus de peur que de mal, Silke se relève. L’autre aussi, mais on s’en fout !
19e : coup-franc pour les Marseillaises, dans leur camp. Directement en touche : à chier !
24e : dans le camp marseillais, Dafeur tacle le ballon, qui remonte tout de même au niveau de sa tête alors qu’elle est au sol. Elle met alors un petit coup de tête en touche, très gracieux. Bon, on permet de se moquer parce qu’on parlera d’elle après, mais ça ressemblait un peu à ça :

 5

25e : première véritable occasion pour le LOSC. Sur un coup-franc tiré par Dafeur côté gauche, Saïdi remet en cloche vers Sarr, qui n’est pas hors-jeu mais croit peut-être l’être. Du coup, elle est hésitante alors qu’elle était seule dans les 6 mètres : elle se laisse lober.
26e : perte de balle de Saïdi, qui ceinture ensuite son adversaire. Carton jaune logique.
27e : y a une voix de gosse qui a hurlé « OM enculé ». Ce n’est pas très classe sur la forme, mais sur le fond l’éducation n’est pas trop mal.
28e : première occasion marseillaise. Sortie hésitante d’Azem, Coutereels touche le ballon et lobe sa gardienne. Mais Floriane revient superbement et envoie du poing en corner !
30e : coup franc de Saïdi excentré côté gauche. La tête de Lernon passe au-dessus.
32e : en une touche, Saïdi lance Coryn, qui prend de vitesse la défense marseillaise et place son pied en bout de course : juste à côté.
Il y a eu ensuite quelques tentatives similaires : trouver l’une des deux pointes en jouant spontanément, mais la précision a manqué.

34e : superbe tacle de Silke Demeyere ! C’est marrant, je suis en train de penser qu’elle a petit air de Bobette (Wiske), de la BD Bob & Bobette (Suske en Wiske). Cela mérite bien une devinette de Bobette, en lien avec Marseille :

Silke
37e : montée de Mansuy, qui trouve Sarr avec enfin un peu d’espace. Elle enroule du droit à l’entrée de la surface, la gardienne dévie en corner.
39e : nouvelle frappe de Sarr, sur la gardienne.
Dans la foulée, Saïdi laisse traîner un pied mais l’arbitre ne dit rien.
40e : nouvelle faute de Saïdi. L’arbitre met la main à la poche, avant de s’apercevoir de l’identité de la joueuse. Elle se ravise et Rachel reste sur le terrain. On a eu chaud !
41e : Rachel râle sur l’arbitre. C’est rigolo mais faut vraiment se calmer là !
42e : But pour Marseille. Pour la peine, je ne décrirai rien. 0-1.
44e : bon centre de Saïdi, mais la gardienne s’impose dans les airs.
45e + 1 : le pied droit de Rachel Saïdi passe à environ 2 millimètres du genou d’une Marseillaise.
45e + 2 : Les Marseillaises tirent sur le haut de la transversale. Mi-temps. En termes d’occasions, les Lilloises ne sont pas récompensées, mais c’est globalement confus dans la construction du jeu.

Durant la mi-temps :

Sacrée Anne-Sophie qui, en annonçant le match de coupe de la ligue entre Lille et Valenciennes, évoque le « vrai derby du Nord ».

Pas de changement à la mi-temps. Mais Rachel Saïdi est replacée dans l’axe, et Ludivine Bultel à gauche : riche idée !

47e : interception de Dafeur, relais avec Bultel, et Marine tire au-dessus.
53e : les Marseillaises attaquent. Dans l’axe, deux joueuses bien libres se trouvent, et la dernière frappe sur Azem.
56e : une-deux entre Saïdi et Sarr. Ouleye frappe, la gardienne dévie en corner.
57e : sur le corner, tiré rentrant par Bultel, Dafeur reprend avec on ne sait quelle partie du corps, et ça passe un rien à côté.
60e : super sortie d’Azem !
61e : Saidi est remplacée par Davy, dont c’est la première apparition cette saison. Et comme je parlais de mon chat précédemment, je me permets de placer un petit Davy croquettes.
Rachel Marine
Travaillé à l’entraînement et parfaitement reproduit de match en match : la discussion et la pose corporelle durant un arrêt de jeu, côté gauche. Les automatismes se créent progressivement entre Rachel Saïdi, mains sur les hanches, et Marine Dafeur, à sa droite, main droite sur la hanche, tête tournée vers la gauche. Pendant ce temps, le costard-cravate au bord de la pelouse regarde vers la surface de réparation.

66e : récupération de Silke Demeyere !
70e : Bultel est remplacée par Julie Dufour, dont c’est aussi la première apparition avec l’équipe première. Elle se place côté droit en position offensive.
72e : Davy transmet à Sarr côté droit, qui centre à ras de terre. Au point de pénalty, Davy a le temps de contrôler mais pas de frapper : elle est contrée.
22546962_10155787316009246_98508922_o

Hé Ludivine, quand l’entraîneur te demande de marcher sur les adversaires, c’est une image hein !

73e : sur un contre, les Marseillaises apportent le danger, mais l’extérieur du pied droit aux 6 mètres passe à côté.
74e : encore une frappe de Sarr, encore détournée en corner par la gardienne.
75e : Lernon est remplacée par Paprzycki.
77e : centre de Dufour, tête de Sarr aux 6 mètres, le ballon est ralenti par la défense et traîne devant le but. Coryn se jette et égalise ! 1-1 ! Premier but d’une Lilloise en championnat au Stadium. Pour les mecs, c’était Philippe Brunel, contre Auxerre, le 7 août 2004. Et la dernière personne losciste de nationalité Belge à avoir marqué sur cette pelouse est Eden Hazard, le 20 mai 2012.
80e : suite à un arrêt d’Azem, Coryn se retrouve seule face à la gardienne marseillaise et frappe à l’entrée de la surface alors qu’elle aurait pu encore avancer : encore un bel arrêt de la portière.
83e : sur une ouverture de Silke, Sarr reçoit le ballon à la limite du hors-jeu et file au but. Elle est salement bousculée à l’entrée de la surface par une arrière qui ne prend qu’un jaune. Le coup-franc, tiré par Coutereels à ras de terre, n’est pas assez dangereux.
88e : suite à une altercation avec Paprzycki, la Marseillaise Amandine Soulard prend un jaune.

7 _En 3 briques : Soulard – jaune – Marseille.
_Pastis ?
_Bravo !

89e : petit numéro de Sarr dans la surface. Son centre ne trouve pas preneuse.
90e : tentative d’Ouleye de la tête, contrée aux 6 mètres.

Fin du match sur le score de 1-1. Dommage au regard de la domination et du nombre d’occasion des Lilloises. Le point positif, c’est la capacité de réaction des joueuses après avoir concédé l’ouverture du score, comme la semaine dernière.

Mention spéciale à Marine Dafeur, qui est vraiment excellente à gauche de la défense. Qualité de passe, qualité de centre, qualité de dribble, elle est régulière depuis le début de saison et on l’aime beaucoup. Comme Charlotte Saint-Sans et Héloïse Mansuy, elle a été sélectionnée en équipe de France B.
Dafeur7

Le prochain match des filles à domicile sera le 5 novembre contre Rodez.

On a piqué la photo de Maud Coutereels sur le twitter du LOSC féminines, lancé il y a peu. Suivez-le pour suivre l’actu des filles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *